jeudi 5 mars 2015

Février (la suite)



Nos amis, toujours prêt à rendre service, nous ayant réservé une voiture, nous partons faire le tour de l'île avec l'agréable compagnie de Lise et Benoît.
Rhumerie Labat, miellerie, ruines de l'habitation Roussel-Trianon, distillerie de Belle-vue, moulin de Bézard, témoin du prestigieux passé sucrier de l'île.












 










Grand Bourg où nous avons fait nos douanes, Capesterre, la Gueule du Grand Gouffre et plus encore.
La voiture nous a permis d'explorer les petits chemins de campagne, nous y avons même rencontré un troupeau de vaches qui nous ont quand même accordé un droit de passage, en les forçant un petit peu.



Le lendemain matin, les vents étant favorable, nous avons l'opportunité d'aller à Petite Terre, avec Prana, Vomo et Panache , même que Denis, organisateur hors pair, nous y attendait pour nous aider à prendre une boule, nous sommes choyés. Petite terre est une réserve protégée, marine et terrestre , un site paradisiaque.

Le premier phare de la Guadeloupe y a été construit en 1840. Il permettait de signaler la présence de ces îlets sur la route maritime qui menait à la Métropole.
Découverte de sa flore dont l'agave qui ne fleurit qu'une fois au cours de son existence. Sa hampe florale peut atteindre 11 mètres de haut. Certaines espèces attendent 70 ans pour fleurir, ensuite l'agave meurt. Avec ses feuilles, un textile que nous connaissons bien est fabriqué : le sisal (corde, tapis, sac ,pinceaux)









 





Puis la faune avec les iguanes des Petites Antilles, les tortues Karet et vertes.
Site de plongée en apnée avec ses poissons, coraux, crustacés qui abondent. Il y avait même une grosse raie qui venait tout près du bateau et un petit requin citron près de la plage.


Le lendemain, départ pour Basse-Terre (Guadeloupe). C'est là ou nous disons ¨à bientôt ¨à nos amis et que nous attendons notre deuxième visite.

Mes premiers pélicans

Nous sommes allés à la parade du Dimanche-Gras à Pointe-À-Pitre. Mélange de culture, personnages masqués, fouets claquants, rythme et danse était de la partie. 











 








 





Après quelques jours à l'îlet Gosier, nous nous dirigeons vers les Saintes avec notre visite...
 



















Ils sont tellement heureux qu'ils ne touchent plus terre!


 



















Les vents et les vagues ne se calmant pas, ils sont repartis en ferry et en taxi vers Pointe-à-Pitre.
Maintenant nous attendons une fenêtre météo pour aller à Antigua.......




















1 commentaire:

  1. Est-ce que c'était Julie et son copain ta deuxième visite?
    J'ai enfin le temps de prendre de vos nouvelles, la vie semble belle!
    Je m'ennuie de toi ma belle amie!

    RépondreSupprimer